Poisson

Arnica Montana

20 janvier 2023

Doriane

Partager sur :

L’Arnica des montagnes ou Arnica montana est une espèce de plantes herbacées vivace, plante originaire des régions montagneuses de l’Europe et du sud de la Russie, résistante jusqu’à 2850 mètres d’altitude…

«L’Arnica montana» ou encore appelée «l’Arnica des montagnes» est une plante vivace munie d’une gracieuse hampe florale de 20 à 40 cm. Elle déploie ses pétales jaunes vifs-orangés (6-8 cm) caractéristiques entre mai et août selon les étages de végétation, et, dégage par ailleurs une forte odeur aromatique sans équivoque.

Connue depuis l’Antiquité, l’usage de l’arnica des montagnes en médecine traditionnelle, est décrit dans des pharmacopées européennes pour son usage dans le traitement de petits traumatismes comme les inflammations (sans plaies ouvertes) comme les hématomes, ecchymoses, courbatures, douleurs musculaires…

Voici quelques décennies, Arnica montana était encore une plante commune en Europe. Elle pouvait se rencontrer partout sur le continent mais, étant pour l’essentiel une plante médicinale de cueillette sauvage, les risques qui y sont associés, incluent la surexploitation des plantes endémiques.

Aujourd’hui en forte diminution sur la totalité de son aire de distribution, elle se cantonne aux stations les plus hautes et les plus difficiles d’accès. Sa culture reste à l’heure actuelle aléatoire tant ses exigences sont nombreuses ! Ces usages très populaires ont d’ailleurs valu à l’Arnica montana d’être appelé « herbe aux chutes » qui est une façon de rappeler son caractère anti-ecchymotique mais encore en France, Arnica montana est appelée « plantain des Alpes ».

Son importance thérapeutique et la raréfaction des sites sauvages a motivé la réalisation de plusieurs essais de domestication depuis le début du XXè siècle, spécifiquement en Suisse et en Allemagne.

Plante mellifère, en juillet et août, l’Arnica montana fait le bonheur relatif des insectes, produisant un nectar et du pollen en quantité moyenne. Les populations d’Arnica montana ne permettent pas aux apiculteurs de constituer un miel monofloral, il est toujours incorporé au miel polyfloral des hautes-montagnes.

Partager sur :

LEBDO du lundi 6 février au dimanche 12 février 2023

Lire l'article suivant

Plaisirs partagés avec Jean-Anthelme Brillat-Savarin

Lire l'article précédent
icone de geolocalisation

Laissez-nous vous géolocaliser ...

Votre navigateur nous refuse de vous localiser !

... afin de vous proposer les meilleurs établissements de la région selon votre position !

Suite à ce message, votre navigateur va vous proposer de vous localiser, veuillez accepter.

Veuillez changer ce paramètre afin que nous puissions vous donner des résultats par rapport à votre position.

N'oubliez pas de recharger la page une fois l'autorisation accordée !

C'est compris !

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Pas de SPAM, seulement de l'actu, de la culture, de l'histoire autour du Lac du Bourget !

Je m'inscris
Image de fond pour la page 404